Soldes couches pampers
La jaunisse de bébé
11 juillet 2016
M. Patate
Les examens de dépistage
19 août 2016

Les accouchements rapides ou lents

Pampers premium care

Parfois, l’accouchement ne se déroule pas tout à fait comme prévu. Certains bébés naissent avant l’heure et rapidement, tandis que d’autres prennent leur temps pour venir au monde. Une chose est sûre : chaque femme aura une expérience différente du travail et de l’accouchement. Le vôtre ne sera par ailleurs jamais totalement conforme à ce que vous imaginiez.

Les naissances soudaines et rapides

Beaucoup de couples craignent un accouchement inopiné à la maison ou sur le trajet de la maternité. Cela se produit rarement, surtout pour un premier enfant. Une naissance rapide ne pose en général pas de problème. Si vous avez l’impression que le travail progresse très rapidement, prévenez votre médecin et demandez une ambulance pour éviter de prendre votre voiture. Les femmes ayant un antécédent de travail précipité préfèrent parfois, lors d’une nouvelle grossesse, recourir à un accouchement déclenché plutôt que de se rendre à la maternité en plein travail.

En général, les bébés prématurés, petits, naissent vite, car le col n’a pas besoin d’être ouvert à 10 cm. Si vous présentez le moindre signe de travail avant la 37e semaine, rejoignez immédiatement la maternité. Appelez une ambulance si les contractions sont fortes.

En cas d’urgence

Votre compagnon sera probablement rassuré de savoir ce qu’il faut faire en cas de naissance précipitée, même si cela ne se produit pas.

  • Si vous ressentez une envie irrésistible de pousser, mettez-vous à 4 pattes, les fesses en l’air, et essayez de haleter pendant les contractions. Cela peut retarder l’accouchement.
  • Préparez des serviettes éponges propres pour sécher et enveloppez votre bébé ainsi que pour tapisser la surface où vous vous mettez.
  • S’il en a le temps, votre compagnon doit se laver les mains.
  • Si le crâne du bébé apparaît, votre compagnon doit vous encourager à haleter et à rythmer l’expulsion par la respiration plutôt qu’à pousse
  • En mettant sa main sur le crâne du bébé, il contribuera à contrôler la vitesse de la naissance.
  • Lorsque la tête est sortie, restez calme et ne tentez pas d’extraire le reste du corps. Le bébé naîtra avec la prochaine contraction.
  • Votre compagnon doit passer délicatement son doigt autour du cou du bébé. S’il sent le cordon, il doit essayer de le déplacer avec précaution au-dessus de la tête du bébé.
  • Soutenez la tête du bébé lorsqu’il sort complètement pour l’empêcher de tomber au sol.
  • Essuyez votre bébé avec une serviette pour le stimuler s’il paraît un peu hébété.
  • Enveloppez-le et prenez-le dans vos bras, avec le cordon toujours attaché.
  • N’essayez pas de tirer ou de couper le cordon.
  • Mettez votre bébé au sein pour l’allaiter aussitôt que vous le pouvez. Cela aidera l’utérus à se contracter.
  • Si vous éprouvez l’envie d’expulser le placenta après une contraction, laissez-vous aller. Sinon, ne forcez rien. Ne coupez pas le cordon, même après la délivrance.
  • Votre compagnon doit veiller à ce que votre bébé et vous restiez au chaud. À ce stade, les secours devraient bientôt arriver.

Le travail prolongé

En moyenne, pour un premier enfant, le travail dure de 10 à 12 heures. Mais certains accouchements sont plus brefs, d’autres plus longs puisque des femmes accouchent en 2 heures alors que d’autres restent en travail pendant 24 heures (mais ce sont des durées extrêmes). Si vous n’avez connu aucun problème pendant votre grossesse, la meilleure chose à faire pour accélérer le travail est de rester chez vous aussi longtemps que possible. Beaucoup de femmes constatent un ralentissement du travail lors de leur arrivée à la maternité.

Un certain nombre de facteurs peuvent être à l’origine d’un travail prolongé, qui touche davantage les femmes accouchant pour la première fois.

Le stress

Certains effets, bien connus des sages-femmes, justifient les encouragements qui vous incitent à continuer à vous déplacer le plus longtemps possible pendant le travail.

  • Vos muscles se tendent dès que vous êtes inquiète. L’utérus étant un muscle, les contractions peuvent s’en trouver ralenties.
  • Au lieu de vous redresser et de marcher de temps en temps, vous voulez rester allongée. Cela ralentit également le travail.
  • Si vous êtes tendue, vous supporterez difficilement les contractions et vous serez tentée de demander un remède de soulagement dès le début du travail. Si une injection de péthidine ou une péridurale est mise en place, vous serez bloquée sur la table, ce qui aura pour effet de ralentir les contractions.

la position de la tête de votre bébé

La position du fœtus influence également la progression du travail. Afin que la tête du bébé passe à travers votre bassin, il faut qu’il ait le menton sur la poitrine. Dans certains cas, il le tient plus haut. On parle alors de tête défléchie. Si les contractions remplissent leur fonction, il rentrera le menton. Mais cette attente peut prolonger le travail.

Pampers premium care sont 20% plus fine que les autres couches Pampers, agréables, douces et sans irritation pour la peau de bébé.

Lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *