Des repas très variés

Des repas très variés pour être en bonne santé, un enfant doit à chaque repas consommer des laitages, des protéines, de la vitamine C et des légumes.

Ce n’est pas toujours facile car il a déjà une idée précise de ce qu’il veut pour ses repas. Faites preuve d’imagination:

Contourner ses refus

S’il refuse le lait; remplacez-le par des crèmes glacées ou des laits aromatisés, au pire par une dose de calcium ajoutée à de l’eau ou à une compote. Si il n’aime pas la viande, préparez-lui un œuf battu dans du lait. Quand il refuse les fruits; proposez-lui un jus d’orange ou une compote. Les fruits exotiques permettent de l’initier à des goûts différents. Ils ont aussi l’avantage d’être sur nos marchés à l’époque où nous ne trouvons plus que des pommes et des agrumes.

Pour le docteur Brazelton, les phobies alimentaires qui poussent l’enfant à refuser tantôt la viande, tantôt les laitages cachent en réalité un prétexte, celui du conflit dont l’objet n’a en réalité rien à voir avec l’alimentation. Son conseil : ne pas engager la lutte, la plupart des enfants ont assez de réserves pour ne pas entraver leur bon développement. Tant qu’un enfant ne maigrit pas. il n’y a aucune raison de s’inquiéter.

Légumes en habits de fête

Le plus difficile est sans doute de faire manger des légumes aux enfants. Tout est alors question de présentation et de recette. Sachez que les légumes peuvent se servir en jus; passés à la centrifugeuse, ils sont ensuite mélangés à un jus d’agrumes ou de fruits frais. Sous forme de purée, presque tous les légumes sont acceptés.

Dans un premier temps, mélangez-les à de la purée de pommes de terre pour faciliter ce nouveau goût à votre enfant.

Beaucoup de légumes s’en accommodent parfaitement. Les mousses sont plus légères et séduisent les palais délicats. Elles sont réalisées en mélangeant une purée de légumes (sans pommes de terre); à du fromage blanc ou de la crème fraîche montée, et en ajoutant à ce mélange quelques feuilles de gélatine, préalablement ramollies dans de l’eau.

La mousse ainsi obtenue est mise à refroidir deux heures au réfrigérateur dans des moules individuels, avant démoulage. Les brochettes de crudités sont très ludiques, elles se trempent dans un bol de fromage blanc aromatisé aux herbes; carottes, champignons, tomates, radis, céleri en branche, chou-fleur, etc.

Tester les mélanges

Les légumes se « croquent au sel » : avec du pain, du beurre et une pincée de sel. C’est idéal pour les radis noirs ou roses, les fèves fraîches, les carottes, les navets nouveaux et les artichauts poivrade.
Les soupes sont mieux acceptées froides: gaspacho, potage de concombre à la menthe, crème de tomates. Restent encore les salades, les légumes crus et cuits « al dente » mélangés et les gratins, en ne lésinant pas sur la ration de fromage râpé.
N’hésitez pas non plus à mettre aussi de temps en temps à son menu des plats différents; sucrés-salés comme le canard aux pêches ou le porc sucré, acidulés comme le foie de veau au vinaigre de miel, acides avec la rhubarbe en tarte ou en compote et. pourquoi pas. amers avec un peu de confiture d’orange.

16 septembre 2015
Vente en gros couche bébé

Des repas très variés

Des repas très variés Des repas très variés pour être en bonne santé, un enfant doit à chaque repas consommer des laitages, des protéines, de la […]